Un exemple à l’école avec VITTOZ

illustration-of-backview-of-little-kids-sitting-on-the-ground_133921205

En proposant aux élèves :

  • de sentir le contact de leurs chaussures autour de leurs pieds,
  • de prendre conscience des points d’appui de leur corps sur la chaise, de leur dos contre le dossier,
  • de lever un bras ou serrer le poing en sentant la contraction puis le relâchement des muscles,
  • d’accueillir leur respiration telle qu’elle est,
  • de regarder la pièce où ils sont,
  • d’entendre les bruits…

En leur permettant tout simplement de revenir à eux-mêmes, de se sentir là, présents à eux-mêmes et dans le lieux où ils se trouvent. Tout cela leur permet de lâcher ce qu’ils ont vécu avant, l’agitation, le stress, de se rassembler en eux, de découvrir une certaine disponibilité. A partir de ce moment là, enseigner est comme semer sur une terre qui a été bêchée.

Publicités

Une réflexion sur « Un exemple à l’école avec VITTOZ »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s